Profitez de votre séjour dans notre camping pour faire une virée dans le Vaucluse qui vous entraînera sur les petites routes, de la ferme de Vallérargues, en passant par la cascade de Sautadet jusqu’à la forteresse de Mornas.

La ferme de Vallérargue

Prendre la départementale D7, puis la D6 jusqu’à Vallérargues. La ferme se situe au bord de la route D979 à une centaine de mètres du village.

La ferme Coudert a ouvert ses portes en 1968 quand les propriétaires ont racheté la ferme qui était à l’abandon. Après beaucoup de travail de restauration, ils ont tout d’abord   acheté 15 chèvres pour faire du fromage. Puis petit à petit, la ferme s’agrandit et le couple accueille de plus en plus de pensionnaires : des dindes, des émeus, des nandous, des autruches, des lamas, des cochons, des poules, des canards, des ânes, des chevaux et plus tard des taureaux. 

Au bord du lac artificiel spécialement créé pour eux, les animaux vivent des jours heureux. La ferme a ouvert ses portes au public, car les touristes de passage étaient en demande et le prix modique de l’entrée (3€)permet le nourrissage des animaux.

Au milieu de l’enclos destiné aux taureaux, quelques vautours font leur apparition. En effet, la ferme Coudert fait partie d’un plan de sauvetage des rapaces qui n’ont plus assez de nourriture dans la nature pour survivre.  Un fonctionnaire du Syndicat Mixte des Gorges du Gardon vient régulièrement déverser sur une plateforme 500 kilos d’abats frais. Parmi les espèces les plus menacées, il y a le Percnoptère, un vautour à la tête orange et aux ailes blanches marquées d’une bande blanche.  Aujourd’hui, il ne reste plus que 60 couples dont 2 couples qui s’installent à la ferme de la mi-mars à la fin août.

Venez visiter La ferme Coudert, route d’Uzès à Vallérargues – 04 66 72 90 28, pour une pause nature où vous pourrez acheter également de bons produits du terroir.

La cascade de Sautadet

Reprenez la route D6 jusqu’à Saint Marcel de Careiret, qui ressemble aux villages de Toscane, et prendre la D23 jusqu’à La Roque sur Ceze. La cascade y est indiquée avec à proximité un parking.

Les cascades regroupent une série de chutes d’eau avec un débit rapide en terrain très accidenté avec de très nombreuses cavités, se recoupant en nids de poule, corbeilles, gours et chaudrons  dont certains ont une profondeur de plus de 10 mètres. La baignade y est interdite, car dangereuse.

Très spectaculaire, le site requiert une grande vigilance et particulièrement pour les enfants qui ne doivent pas s’aventurer trop près des chutes, car la roche est glissante.

Benh LIEU SONG — Travail personnel

La forteresse de Mornas

Prendre la D980 jusqu’à l’embranchement pour retrouver  sur la N 86, vous traversez le fleuve et au lieu-dit le Bout du pont vous prenez la D44 jusqu’à Mondragon. Vous retrouvez la N7 et vous arrivez à Mornas. Vous voilà arrivés au village, il ne reste plus qu’à grimper la route pour atteindre la forteresse…

jean-louis Zimmermann

Dressée sur son éperon rocheux, la forteresse de Mornas, à la limite du département du Vaucluse domine la ville du même nom sur la rive gauche du Rhône.

Depuis l’Antiquité, elle a revêtu une importance capitale pour le contrôle de la vallée du Rhône. Depuis 1978, la forteresse fait l’objet de campagnes de restauration orchestrées par les Amis de Mornas.

De l’Antiquité au Moyen âge

Dans la Gaule, le site du rocher de Mornas était déjà une sentinelle surveillant le grand fleuve, qui permettait de voyager en toute sécurité.

De plus, le Rhône est le seul fleuve reliant directement la Méditerranée à l’Europe du Nord. C’est donc un axe majeur de circulation des populations et des marchandises.

La maîtrise du territoire par les Romains après la conquête de la Gaule se fit par la fondation de la Provincia Romania avec Orange comme ville de garnison.

L’oppidum tenu à l’origine par les Romains est fortifié laissant place à un castrum.

Le village de Mornas (Morenatuso) est cité en 818 et en 1037 sous l’appellation Mornaz. Il est à cette époque la propriété de l’abbaye d’Aniane avant de passer sous l’autorité de l’Archevêché d’Arles puis sous celle des comtes de Toulouse. Ces seigneurs reconstruisent et renforcent la forteresse, conscients de l’importance stratégique de la place.  

En 1209, au moment de la Croisade contre les Albigeois, le comte Raymond VI de Toulouse, accusé de connivence avec les cathares, est obligé de se séparer de certaines de ses places fortes, dont Mornas, en faveur de l’Église, mais que bientôt il reprend.

Le traité de Paris-Meaux, signé en 1229 qui met fin à la croisade albigeoise implique que Raymond VII, Comte de Toulouse, remette le Comtat venaissin au Saint-Siège qui délègue sa gestion au roi de France jusqu’en 1274. Après cette date, la papauté reprend la main sur le comtat.

La forteresse est alors confiée à l’ordre des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem et jouera un rôle important lors de la guerre de 100 ans quand le royaume de France est déchiré entre les différentes factions.

Puis c’est au tour des guerres de religion de ravager le pays au XVIe s et la forteresse tombe aux mains des protestants en 1462. Montbrun, lieutenant du Baron des Adrets n’hésite pas à jeter la garnison en place au bas de la falaise. Après d’incessants conflits, les troupes catholiques reprendront à la fin la forteresse et auront le même geste barbare de précipiter dans le vide les vaincus.

Jusqu’en 1977, la forteresse tombe en ruine et dans l’oubli.

Restauration de la forteresse

Sous l’impulsion de l’association des « Amis de Mornas », des campagnes de restauration réhabilitent cette construction prestigieuse et impressionnante.  Pendant la période estivale, de nombreuses animations et reconstitutions sont proposées aux touristes.

ignis, CC BY-SA 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/, via Wikimedia Commons

Après cette épopée, il est temps de retrouver votre mobilhome dans votre camping et de regarder toutes les photographies que vous partagerez avec vos amis !

Vous pouvez soit revenir sur vos pas soit repartir par l’autoroute A9 et la nationale 106 pour retrouver le havre de paix qu’est le camping les Vistes.

Le Pont du Gard

Lors de votre séjour au camping « Les vistes », ne ratez pas la visite du site de l’aqueduc du Pont du Gard, à une trentaine kilomètre, grand site de France et inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Camping proche du Pont du Gard

LE PONT DU GARD- Benh LIEU SONG / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Pont du Gard : chef-d’oeuvre d’architecture

Enjambant la rivière le Gardon, le pont du Gard, chef-d’œuvre de technicité, est le plus haut pont-aqueduc romain du monde avec ses 48,7 mètres de hauteur. Il est le seul à posséder trois étages encore debout à l’époque contemporaine. Cet édifice est la plus belle partie d’un aqueduc  serpentant dans les garrigues du Gard à partir d‘Uzès jusqu’à Nîmes pour alimenter  les thermes et les fontaines de la ville antique. Son dénivelé est de 12,17 mètres.

La construction du pont du Gard s’est déroulée au cours du Ier siècle de notre ère soit entre 40 et 60 ans après J.C. Cette datation est attestée avec la découverte de pièces de monnaie usitée sous le règne de Claude.

Une longévité hors du commun dans le Gard

Au moment des invasions barbares du Vie siècle, le pont fut abandonné. Au Moyen-âge, les piles du second étage furent échancrées pour que l’ouvrage serve aussi de pont routier.  Dès le XVIe s, on reconnaît  l’architecture exceptionnelle du pont du Gard et l’édifice bénéficie alors de restaurations régulières pour le maintenir en état.  

 Le pont Pitot, un pont routier, fut accolé à l’illustre pont. Il faut attendre les années 2000 pour que le site soit définitivement préservé. L’édifice est inscrit depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Sur le site vous pourrez visiter également le musée du Pont du Gard où des expositions très détaillées vous explique le monumental chantier et toute l’ingénierie de la construction du Pont.

Trésors à découvrir sur le site du Pont du Gard

Le pont devenue la star du tourisme du Gard éclipse les autres trésors qui jonchent les rives du Gardon, appartenant à l’œuvre de l’aqueduc romain et qui ponctuent les terres de Uzès à Nîmes. Il reste encore 19 éléments de cette architecture qui fut monumentale pour les contemporains des romains du 1er au VIème siècle :   des ponts, des franchissements, des bassins régulateurs et distributeurs ont été recensés.  

Les équipes des médiateurs culturels du Pont du Gard proposent régulièrement des sorties pour vous guider dans la garrigue à la découverte de ces sites historiques, traces d’un passé exceptionnel.

Ainsi vous pourrez observer les vestiges du pont de Font Ménestière étendu à l’origine sur 340 mètres, le Pont Roupt , le Pont de Valive et ses arches continues sur un niveau cela sur la rive gauche et en amont du site du pont du Gard.

Pour ce qui est de la rive droite du site en aval de l’édifice, vos pas vous guideront vers les vestiges des Pont de Valmale, Pont de la Combe RoussièrePont de la Sartanette … entre autres.

Toujours à la recherche d’autres curiosités, les guides du Pont du Gard vous feront découvrir d’intrigantes gravures, une grotte préhistorique, une étrange forme circulaire au pied d’une pile, et une maison troglodyte, entres autres choses…

Le camping « Les vistes » est le point de départ idéal pour la visite de ce site grandiose mondialement reconnu.

Vue du Pont du Gard-Crédit photo: Baladesetpatrimoine.com

Réservez ici votre location en camping près du Pont du Gard

camping Pont du Gard

La formation des gorges du Gardon

La rivière du Gardon, un affluent du Rhône, a creusé pendant des millénaires un canyon créant les gorges au cœur du Gard. Il a fallu 6 millions d’années pour que se forme cette faille de 150 mètres de hauteur, où continue de couler la rivière. Celle-ci en été disparaît et devient souterraine sur le début de son parcours pour resurgir plus en aval tandis qu’en hiver, son débit augmente considérablement. C’est ce qui explique que même avec des températures caniculaires, l’eau du Gardon reste fraîche.

Les gorges un abri pour les hommes et la faune

Depuis l’époque néolithique les hommes se sont réfugiés dans les cavités des falaises. Ils avaient sans doute choisi ce lieu car les animaux pour la chasse abondaient dans la forêt toute proche et l’eau potable ne manquait pas.

De nombreuses fouilles archéologiques ont mis à jour des traces d’occupation humaines dans une vingtaine de grottes, en particulier dans celle de Baume-Latrone où l’on a trouvé des peintures rupestres de mamouths, de chevaux, de félins, de bovidés et de cervidés.

Aujourd’hui, les gorges du gardon sont préservées grâce à leur statut de réserve naturelle régionale ainsi que par celui de réserve de biosphère classé par L’Unesco.

Ainsi, de très nombreuses espèces sont protégées : poissons, oiseaux dont l’aigle de Bonelli et le vautour percnoptère, chauve-souris qui elles aussi sont menacées.

Les gorges du Gardon , espace naturel à découvrir

Ce site géologique et historique exceptionnel de l’Ardèche, constitue un haut-lieu paysager qu’agrémentent sur le plateau les garrigues et les forêts de chênes verts tandis que la rivière offre humidité et fraîcheur propice au développement d’une flore particulière.

Des sorties nature sont proposées par le Syndicat mixte des gorges du Gardon au fil des quatre saisons. Un animateur professionnel accompagne les personnes désirant profiter des connaissances d’un guide qui offre découverte, curiosité, et pédagogie. La majeure partie de ces sorties est en accès gratuit et praticable dès l’âge de 6 ans.

Se renseigner auprès de la Maison du grand site
2 rue de la pente
30190 STE ANASTASIE
Tel :04 48 27 01 00

Une escapade dans les gorges du Gardon, une journée de détente avant de retrouver votre mobilhome et vous plonger dans la belle et grande piscine lors de votre séjour au camping « Les vistes ».

Crédit photos: JOYON GERARD / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)

La grotte de la Salamandre

À une trentaine de minutes du camping « Les vistes », entre la caverne du Pont d’Arc et le Pont du Gard, une autre merveille à découvrir : la grotte de la Salamandre. Elle vous attend pour un voyage magique dans les profondeurs de la terre. En effet, les détails des concrétions sont rehaussés par des jeux de lumière qui donne à l’ensemble une ambiance extraordinaire.

 

L’entrée naturelle de la grotte se situant sur la commune de Méjannes-le-Clap à Saint-Privas de champ Clos, était connue par les anciens et les chasseurs depuis bien longtemps. Mais ils ne s’imaginaient que cette grotte puisse être aussi spectaculaire.

C’est un fonctionnaire des eaux et forêts qui en consultant des anciens documents s’aperçut de l’existence d’une cavité. Il alerta des spéléologues, nous sommes alors en 1965.

Après deux expéditions, ils répertorient les concrétions spectaculaires de l’aven, la diffusion de la découverte est assurée par l’ORTF qui consacre un reportage à la grotte.

Il est alors question de l’ouvrir au public… Il faudra pourtant attendre 44 ans avant que son aménagement soit relancé.

En effet, après deux années de recherche de faisabilité, les travaux sont lancés et en 2013 enfin, la grotte est accessible à tous, y compris les personnes handicapées qui peuvent grâce à une ouverture spéciale accéder à un belvédère pour admirer la cavité principale.

Cette immense grotte a des mesures impressionnantes et pourrait contenir les arènes de Nîmes !

La grotte étant sur un site classé Natura 2000 (les garrigues de Lussan), le parking a été aménagé à 700 mètres de l’entrée de la grotte. Un sentier d’interprétation vous prépare à sa visite grâce à des panneaux explicatifs sur son environnement.

Profitez de votre séjour au camping des Vistes pour visiter cette remarquable grotte, unique en son genre.

 

Renseignements :

Grottes de la Salamandre

30430 Saint Privas de Champ Clos

 

TEL : 04/66 600/600

MAIL : contact@grottedelasalamandre.com

Visite à  Générargues et ses environs

Le village de Générargues

Les hommes se sont depuis bien longtemps installés sur ce site notamment sur les hauteurs et ils vont développer au fil des ans habitat et culture. Mais c’est au XIXème siècle que les mas vont prospérer avec les élevages de vers à soie et les filatures s’y rapportant. Aujourd’hui, la vigne et les oliviers ont fait la reconquête des prés.

Cette activité a laissé un patrimoine culturel éparpillé dans la région.

Plusieurs moulins sont encore visibles dans le pays et sont inscrits à l’inventaire général du patrimoine culturel de la région Languedoc-Roussillon : le moulin à farine, filature et moulinerie de soie Savin, puis Garnier, établi sur la route d’Anduze et le moulin à blé, moulin à foulon, puis filature de déchets de soie du Roucan sur le bord de la rivière Gardon de Mialet, au lieu-dit Le Roucan.

Des six filatures de soie originelles, quatre filatures sont désormais protégées : celles de Boniface au lieu-dit Coudoulous près des falaises, Celle de Thérond au lieu-dit Montsauve, Celle Eugène Campredon au lieu-dit La Coste, celle de Boisset au mas de Bel air à Montsauve. Elles ont toutes été reprises à l’inventaire général du patrimoine culturel de la région Languedoc-Roussillon.

La Bambouseraie de Prafrance

Crédit : Own work Author Pierre Bona

Elle se situe dans le hameau de Prafrance, à 1 km du centre de Générargues. Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 2008 et détient le label « jardin remarquable depuis 2005.

De par sa superficie exceptionnelle (34 hectares) et la taille des bambous, plantés depuis  1856 par Eugène Mazel, la bambouseraie est un site exceptionnel. Cet homme passionné, a construit également les serres.

Aujourd’hui, lors de votre visite vous pouvez voir en plus de la forêt de bambous :

                  – Le jardin japonais « le vallon du dragon » qui a été créé en 2000. C’est sur une surface de 15000m2 qu’ont été  développés les principes du feng shui;

                  – Trois autres jardins vous attendent: l’un floral, l’autre d’inspiration japonaise et le troisième autour des bassins (le jardin des bassins d’Eugène).

                  – Un village laotien

                  – Un labyrinthe

Ce parc a permis le tournage de plusieurs films dont « le salaire de la peur » et « Paul et virginie ». En fin de visite, un accès à la jardinerie vous permet d’acquérir des plantes.

Après cette agréable visite bien remplie, il est temps de rentrer dans votre mobilhome au camping Les vistes.

À la limite du Gard et de l’Ardèche, à Courry, une commune à 35 km de votre camping les entre Alès et Aubenas, la grotte de la Cocalière vous attend. Au pied du Parc National des Cévènnes, la grotte creusée dans un plateau karstique au milieu de la garrigue est un des sites exceptionnels avec de nombreux autres témoignages de l’occupation préhistorique de l’homme comme  les dolmens, les grottes sépulcrales, les tumuli…

Mise à jour de la grotte

La grotte fut découverte en 1854 par Jules Malbot, un explorateur ardéchois. Mais malgré les nombreuses autres incursions dans la grotte depuis, et les incursions, à sa suite, de nombreux spéléologues, la grotte n’a toujours pas révélé tous ses secrets d’autant qu’elle continue son évolution au fil du temps.

C’est au XIXe siècle que son exploration a commencé, mettant à jour l’extrême complexité de son réseau souterrain avec de nombreuses ramifications. C’est pourquoi il fallut pour la cartographier (et ce n’est pas fini), plusieurs équipes d’exploration et ce jusqu’en 1950. En effet, les eaux souterraines s’infiltrant de façon imprévisible dans les galeries, elles empêchaient les spéléologues de progresser, bloqués par des masses d’eau.

Face à cette situation, dès 1953, on décida de la mise en place d’une station de pompage permettant l’évacuation de l’eau vers la surface. Mais malgré cela, l’exploration de la grotte n’est pas terminée et les spéléologues doivent traverser de nombreux syphons pour poursuivre leurs investigations car tous les couloirs ne sont toujours pas reliés aujourd’hui.

La formation de la grotte date de 35 millions d’années (Période du jurassique). Elle a été longuement occupée par l’homme  à partir de l’époque paléolithique moyen (450000ans av JC) comme le prouve les vestiges découverts.

Cocaliere [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]

La grotte de la Cocalière , une belle visite

La grotte de la Cocalière est considérée comme une des plus belle de France, offrant une multitude de trésors naturels: concrétions, de stalactites et stalagmites différentes et variées, draperies, bassins de cristal, perles ou encore disques, les excentriques.

La visite se déroule sur un  parcours qui traverse plusieurs salles au nom évocateur: Salle des Congrès, des Colonnes, du Puits de l’Aventure, des Rois Mages…

La grotte de la Cocalière est aussi appelée la « grotte aux diamants. elle doit cette appellation aux effets moirées et scintillants allant de camaïeux bleutés au blanc.

Pour clore votre visite, la reconstitution d’un chantier vous informera de toutes les subtilités du travail des archéologues dans leurs recherches, s’appuyant sur l’exposition de vestiges préhistoriques retrouvés dans la grotte.

La visite est guidée et commentée et dure environ 1 heure. Pour terminer, c’est grâce à un petit train que vous rejoignez la surface vers le bâtiment de l’accueil, une balade agréable où la garrigue s’offre à votre regard. 

Réserver votre emplacement dans votre camping du Gard

Pour prolonger votre journée

Après la visite de la grotte, venez emprunter un sentier découverte aménagé au coeur du plateau de karst qui vous fera découvrir une flore exceptionnelle : la valériane rouge, les térébinthes la coronille côtoyant les arbustes et arbres à vocation agricole : les genévriers, les mûriers, les oliviers

Ce chemin balisé vous emmène découvrir la chapelle Saint-Bernard, avec ses fresques exceptionnelles, témoin ses rassemblements protestants… Puis un dolmen entre autres, vous plongera aux temps préhistoriques.

Pour mieux profiter encore de ce chemin d’interprétation, des panneaux ludiques et explicatifs ponctuent le parcours. Cela vous permettra de mieux comprendre l’interaction entre la surface et les profondeurs.

https://www.grotte-cocaliere.com/sentier-decouverte-exterieur-grotte-cocaliere.htm

BROCHURE À TELECHARGER

Il est temps après cette agréable visite de retourner dans votre mobilhome et de préparer vos prochaines sorties dans le Gard

Camping Proche d’Uzès

Uzès, ville labellisée ville d’Art et d’histoire est à une vingtaine de kilomètres de votre camping proche des Cévennes.

Cette convention avec le Ministère de la Culture et de la Communication permet à Uzès de définir et concevoir des programmes pour la promotion de la qualité architecturale et paysagère de son riche patrimoine.

camping près d'Uzes

Place aux herbes Uzès- camping près d’Uzes – credit C. Desneux

Une ville occitane riche de son passé

Uzès s’appelait au temps de l’époque Gallo-romaine, Utecia. Bâtie sur un promontoire en bordure de l’Alzon, elle surplombe la vallée l’Eure dont la source alimentait la grande voisine : Nîmes au moyen du fameux aqueduc du Pont du Gard. L’ancienneté de la ville est estimée au début du 1er siècle av. J.-C.. Au Vè siècle un évêché s’installe à Uzès et sous Charles IX, le Seigneur d’Uzès, le Comte de Crussol est élevé au rang de Duc.

Uzès deviendra donc le premier duché de la couronne de France. La résidence des ducs est toujours niché au cœur de la ville, appartenant toujours à la même famille depuis 1000 ans.

Après avoir abrité pendant 4 siècles la production de soie, Uzès s’est convertie principalement dans deux industries : les céramiques et briqueteries et la réglisserie dont la célèbre marque ZAN rachetée par Haribo.

tour festrelles d'uzes

Uzès, perle du Gard, labellisée Ville d’Art et d’histoire

Grâce à son centre historique particulièrement conservé, Uzès a été labellisée et depuis la ville n’a cessé de s’embellir. En effet on compte près de 40 bâtiments inscrits aux monuments historiques avec des façades du xvème et un grand nombre d’hôtels particuliers du XVIIIe s.

On sillonne la ville le long des étroites rues pavées et piétonnes pour arriver à la place aux herbes où se tient le marché hebdomadaire qui vous baigne des senteurs provençales et languedociennes. Cette place, agrémentée de platanes est entourée par de belles maisons à arcades où vous pourrez vous désaltérer en terrasse dans les nombreux cafés.

À Uzès, vous pourrez visiter :

Le palais ducal, un vaste ensemble architectural avec sa tour médiévale (XIe s) que vous pourrez grimper pour jouir d’une superbe vue sur la cité. Dans la cour intérieure, vous pourrez admirer une magnifique façade Renaissance et le toit de la chapelle couverte de tuiles vernissées à la « bourguignone ». Enfin à l’intérieur, ne ratez pas le grand salon bleu d’époque Louis XV agrémenté de quatre cheminées d’angle de marbre de carrare et d’une superbe collection de vases de porcelaine.

Les châteaux d’Uzès sont trois tours féodales datant du Moyen-âge remarquablement bien conservées.

La tour fenestrelle, adossée à la cathédrale Saint Théodorit, d’une hauteur de 42 m, elle rappelle la célèbre tour de Pise.

En plus de ces monuments emblématiques de la ville, Uzès possède nombre d’autres bâtis remarquables pour les amateurs de patrimoine :

La tour du moulin du Duc-l’ancien Hôtel du baron de Castille-L’ancien hôpital général — les anciennes casernes — le site de la fontaine de l’Eure-L’hôtel de ville —

Foires et marchés d’Uzès

Depuis 1241, le marché d’Uzès se remplit de couleurs, d’odeurs grâce à la vente des produits du terroir que les producteurs, amoureux du pays, cultivent avec passion. Très réputé, ce marché attire de nombreux touristes à la belle saison tant il est animé. Il a lieu les mercredis matin sur la place aux herbes à partir de 7h30 le matin avec 60 exposants. Quant au marché du samedi matin, avec 200 exposants, il s’ouvre également à 7h30 sur la place aux herbes et se prolonge jusqu’à 18h sur les boulevards et la rue Jacques d’Uzès.

 Les producteurs, adeptes des circuits courts, vous proposent les asperges de l’Uzèges, les pélardons (un très petit fromage au lait cru de chèvre), les succulenters fraises guariguettes, les œufs bio et biens d’autres produits au goût péridional d’occitanie.

Outre ses marchés hebdomadaires, la ville propose aussi des évènements qui font la part belle à la gastronomie :

  • week-end de la truffe le troisième week-end du mois de janvier
  • fête de l’olive le dimanche 5 avril
  • foire à l’ail le samedi 27 juin
  • fête des vins du 14 au 16 août
  • marché de noël du 19 au 21 décembre

Enfin, les Mardis nocturnes d’Uzès, se déroulent grâce à des exposants des métiers de bouche avec des dégustations et des animations musicales.

–    Les mardis 21 et 28 juillet puis les mardis 4, 11, 18 et 25 août de 17 à 23h.

D’autre part, chaque dimanche de 9 à 19h, d’avril à octobre, les dimanches d’UZÈS anime la ville (place aux Herbes, place de Verdun et sur les boulevards circulaires) avec des manifestations aux thématiques variées :

  • Le marché des potiers les12 et 13 avril
  • La foire aux antiquités les 13 et 14 juillet
  • Les journées des plantes les10 mai et le 6 septembre
  • La journée des créateurs le 14 juin

Et bien d’autres encore…

Camping Uzès

Détours pour découvrir Uzès

Des nouveaux quartiers sauvegardés

Une mosaïque miraculeusement conservée, trouvée en 2017 et enfouie sous l’actuelle gendarmerie, cette pièce majeure, bestiaire exceptionnel de canards et de cerfs, de 60 m2 du premier siècle va trouver place à l’évêché, maintenant espace culturel de la ville.

La richesse de la ville va bien au-delà de la renommée place aux herbes et dépasser le boulevard pour venir admirer les ruelles des XVII et XVIIIème siècles. Ces quartiers sauvegardés ont marqué l’extension de la ville au XVIIème siècle, quand tombèrent les remparts. Ce secteur sauvegardé d’Uzès est passé depuis l’année 2005 de 11 à 47 hectares. 

Parcs et jardins

Le parc du Duché

Historiquement réaménagé à la suite des guerres de religion on adapte le parc sur le modèle « à la française ».

Le parc du duché anciennement propriété du Duché est racheté par la ville en 1966 qui l’ouvre au public séduit par ses nombreux aménagements : des équipements sportifs, un espace fitness, une piscine, des terrains de tennis, des aires de jeux, coins détente…

Aujourd’hui, ce parc est accessible par une porte d’entrée rénovée, et par l’escalier de la grotte de l’ermite qui donne sur le sentier qui mène à la Vallée de l’Eure en 10 minutes à pied. Vous accédez alors à un écrin de verdure exceptionnel alliant beauté de la nature, calme et histoire avec l’observation des vestiges de l’aqueduc qui partait d’Uzès pour alimenter la ville de Nîmes.

Le jardin médiéval

Au bout de l’impasse royale, en plein centre de la ville d’Uzès, le jardin médiéval vous accueille depuis 1995. Vous découvrez les vieilles pierres posées sur un site intemporel datant du 12ème siècle.

Suivant le sentier aménagé autour des carrés de verdures, 400 types de plantes dont beaucoup médicinales comme c’était le but à l’époque du moyen-âge…

Ce haut lieu botanique accueille souvent des évènements culturels et des expositions d’art. Poursuivez votre chemin jusqu’au 100 marches de la Tour du Roi d’où vous pourrez admirer le panorama sur les toits d’Uzès et bien au-delà.

Balades autour d’Uzès

Pour découvrir le pays d’Uzès et ses paysages d’exception, nous vous suggérons d’enfourcher un VTT et d’emprunter la voie verte en cours de création.

Reliant le Pont du Gard à Uzès, via une vélo-route suivant de petites voies de campagne, vous traverserez des vignes et des villages occitans de caractère.

Vous découvrirez de superbes paysages et profiterez d’une nature généreuse et préservée.

Bien sûr les randonnées à pied sont également variées et tout aussi magnifiques alliant sport et beauté !

Profitez de votre séjour au camping les Vistes pour connaître une des plus belles villes du Gard et d’Occitanie.

Le jardin médieval – Daniel Villafruela / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Camping Nîmes

À une trentaine de kms de votre camping du Gard, une des plus belles villes d’Occitanie attend votre visite : Nîmes et ses célèbres arènes.
Située entre la mer Méditerranée et les Cévennes, Nîmes est sur l’axe très fréquenté qui relie la vallée du Rhône à la plaine languedocienne et ce depuis l’antiquité.

arenes de nimes
Arènes de nîmes-crédit-O.-Maynard-OT-Nîmes

Nîmes la Rome française

En effet, Nîmes regorge de vestiges romains. Ville cosmopolite depuis toujours elle tire son identité d’un multiculturalisme étonnant et bigarré, à la fois romaine, cévenole, camarguaise, provençale, languedocienne et même hispanique. Cette diversité lui donne un caractère unique tant sur le plan historique qu’architectural qui lui vaut d’être honoré du label « ville d’art et d’Histoire« . Nîmes a également déposé un dossier d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.

La cité depuis le VIIIè siècle Avant JC rayonne sur le bassin méditerranéen, témoin encore visible de cette notoriété, la tour de Magne édifiée au sommet du Mont Cavalier. Plus tard Nîmes est sous la protection de l’empereur Auguste qui apporte son lot de largesse à la ville. Aujourd’hui la ville compte une grande quantité de monuments célébrant la splendeur romaine, parmi les mieux préservés du monde.
Notamment les très belles arènes, l’amphithéâtre datant e la fin du 1er siècle qui pouvait accueillir jusqu’à 25000 personnes pour les spectacles grandioses de gladiateurs.
Un autre monument romain exceptionnel est la Maison Carrée, un temple construit dès le troisième siècle qui dominait la ville au temps de l’antiquité. il est à noter que son état de conservation est absolument exceptionnel ce qui en fait un vestige romain le plus intact du monde.

A visiter à Nîmes

la maison carrée de Nîmes
Maison carrée de Nîmes © Culturespaces / V.Formica

Les incontournables de Nîmes trésors à visiter:

– le temple de Diane
– les portes de la ville ouvrant sur la voie domitienne
– le castellum divisorium, un bassin d’eau datant du 1er siècle qui recevait l’eau acheminée grâce à l’aqueduc de Nîmes
– Pont du Gard, dont la silhouette est connue dans le monde entier.
– La cathédrale ND et Saint Castor, édifice roman du XIIe siècle
– L’église Sainte-Perpétue-et-Félicité du nom de deux martyrs suppliciées dans les arènes de Carthage en 203.
– La chapelle Sainte Eugénie.
– La maison romane de Nîmes
– La tour de l’Horloge

Nîmes au gré de ses belles avenues

La ville s’est développée de son centre historique en forme d’écusson ceint d’une enceinte constituée par de larges voies, situées sur l’emplacement des anciens remparts médiévaux. Ces boulevards ombragées sont agrémentés par des doubles alignements d’arbres séculaires, principalement des platanes et des microcouliers. L’Écusson médiéval, est un secteur protégé propice aux longues ballades avec ses places et placettes et son dédale de rues étroites, commerçantes. Ce quartier dense recèle de trésors architecturaux dont de nombreux hôtels particuliers érigés entre le XVIe et le XIXe siècle.
Nîmes a également de nombreux bâtiments civils et institutionnels remarquables de l’époque classique et empire.
Divers parcs et jardins agrémentent la promenade dans toute la ville dont les très beaux jardins de la Fontaine aménagés au XVIIIe siècle.

les arenes de nîmes

Les arènes de Nîmes , un haut lieu culturel

Aujourd’hui ce lieu mythique accueille les ferias de Nîmes. La feria de Pentecôte qui se déroule fin mai – début juin et la féria des vendanges qui a lieu pendant trois jours en septembre.
Au mois de mai également, la ville de Nîmes organise chaque année « les Grands Jeux Romains« . C’est une reconstitution historique des jeux romains, semblables à ceux d’il y a 2000 ans. L’évènement dure le temps d’un week-end et chaque édition est l’objet d’une thématique particulière.
Pendant l’été, le fameux festival de Nîmes accueille pour des concerts grandioses, des musiciens et chanteurs de classe internationale depuis 1997. En marge de ces festivités, les jeudis de l’été animent toute la ville.
En octobre, les arènes célèbrent le jazz grâce au festival « automne musical »

Nîmes et toutes ses richesses n’attend que votre visite pendant votre séjour dans votre camping les vistes.

Pour visiter nîmes, réservez votre emplacement de camping dans le gard ou votre hébergement type Chalet, bungalow ou mobil home près de Nîmes

Camping proche Nîmes

Alès, capitale des Cévennes

À une quinzaine de kilomètres de votre camping près d’Alès  Les Vistes , la ville d’Alès, capitale des Cévennes vous attend pour une agréable visite. En effet, elle est environnée d’une nature riche et luxuriante qui fait de cette ville, un havre très vert avec des paysages exceptionnels.

camping proche ales

À la frontière de la Gaule et de la Gaule romaine, Alès a toujours tiré profit de sa situation, point de passage stratégique pour le commerce. Des vestiges d’habitats gaulois dont une mosaïque démontre la richesse de ses habitants. De l’époque romaine, Alès a conservé ses arènes, qui accueillent aujourd’hui divers spectacles durant la saison estivale.

Arenes d'Ales dans le gard

Plus tard au moyen-âge, la cité a poursuivi son ascension étant située sur la fameuse voie Regordane.

La ville d’Ales était majoritairement protestante, mais fut épargnée d’atrocités grâce à la « paix d’ales ». Cependant après la révocation de l’Édit de Nantes, un fort fut construit par Vauban pour garantir la sécurité.

À l’époque industrielle, le destin d’Ales se lie à l’extraction du charbon. Dès le XIII e s, il existait des productions artisanales de houille, à partir de la fin du XVIIIe s, les innovations techniques se succèdent et Ales devient un important centre industriel jusque dans les années 1980 où l’activité baisse jusqu’à la décision de fermeture des mines. En mai 1980 éclate la grève des mineurs de Ladrecht qui dura jusqu’en juin 1981 : ce fut la plus longue grève d’Europe. Lors de la visite des vestiges de la mine, vous pouvez voir une grande peinture symbolique, réalisée en 1981 sur le mur de soutènement en béton du puits Fontanes

Alès un patrimoine riche et varié

Dans les années soixante, Ales n’a pas su préserver son patrimoine et a converti des vieux quartiers en ensembles modernes.

Ainsi vous serez surpris de certains bâtiments comme la Mairie Prim’, vaste bâtiment labellisé patrimoine du XXe s construite par Massota.

Par contre de très nombreuses églises feront le bonheur des passionnés d’art religieux. Pas moins de cinq édifices se partagent Ales :

– La cathédrale Saint-Jean-Baptiste — L’église Saint-Joseph — L’église Saint-Éloi de Tamaris

– L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Rochebelle, dont la coupole du clocher est surplombée d’une statue de laVierge Marie, faite en cuivre repoussé haute de 4,5 mètres —

            – Le temple protestant est remarquable par sa décoration intérieure, des sculptures, des vitraux et du mobilier réalisés principalement par trois maîtres sculpteurs

camping ales dans le gard

– La chapelle de l’Ermitage de Notre-Dame-des-Mines, est un haut lieu du patrimoine alésien. Situé sur l’ermitage, mont de calcaire planté au-dessus de la ville, le sanctuaire fut édifié au 11e et 12e s. La chapelle fut construite par les augustins. En 1874 la statue monumentale en fonte de la Vierge de 5,15 m fut montée au-dessus du chœur, au cours d’une cérémonie qui rassembla environ 13 000 personnes. Elle accueille désormais tous les visiteurs du haut de la chapelle.

 Un belvédère a été aménagé agrémenté de tables d’orientation permettant d’admirer le paysage à couper le souffle sur la campagne des Cévennes et du Bas Vivarais.

Vous pouvez également y découvrir des vestiges gallo-romains dont une superbe mosaïque.

La visite du fort Vauban, inscrit aux monuments historiques, est l’occasion de faire une belle balade sur les hauteurs de la ville, d’admirer un superbe escalier en fer à cheval et profiter des animations estivales très nombreuses dans son théâtre de verdure.

le fort vauban à Alès

Pour les amateurs d’histoire et d’arts, la visite de deux musées dont l’entrée est gratuite, s’impose : le musée du Colombier pour les amateurs d’archéologie et de Beaux-Arts ou encore le musée PAB pour les passionnés d’art contemporain.

Pour ceux qui veulent tout connaître du passé industriel d’Ales, venez découvrir la mine témoin et le musée minéralogique.

Enfin pour vous détendre, le parc floral des camélias pourra clôturer votre journée.

le parc de la tour vielle à Ales

La ville d’Ales a reçu pour ses divers engagements éco-citoyen de belles  récompenses, (La marianne d’or- trophée éco-action- capitale française de la bio-diversité) cela se traduit par ses très nombreux parcs qui en font une ville verte  et fleuri, puisqu’Ales a obtenu 4 fleurs. Alors n’hésitez pas à venir la visiter pendant votre séjour au camping « les vistes ».

Réservez votre hébergement  dans le gard ou votre emplacement près d’Alès.

Camping Alès, Camping proche Alès